On la trouvait plutôt jolie - Extrait gratuit par Michel BUSSI

On la trouvait plutôt jolie - Extrait gratuit

Titre de livre: On la trouvait plutôt jolie - Extrait gratuit

Éditeur: Presses de la Cité

Auteur: Michel BUSSI


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Michel BUSSI avec On la trouvait plutôt jolie - Extrait gratuit


Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits...
Un suspense renversant et bouleversant.


" – Qu'est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.

– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l'essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l'un d'eux, l'un d'eux peut-être, échappe au sortilège.

Elle ferma les yeux. Il demanda encore :

– Qui l'a lancé, ce sortilège ?

– Vous. Moi. La terre entière. Personne n'est innocent dans cette affaire. "

Livres connexes


Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits...
Un suspense renversant et bouleversant.


" – Qu'est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.

– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l'essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l'un d'eux, l'un d'eux peut-être, échappe au sortilège.

Elle ferma les yeux. Il demanda encore :

– Qui l'a lancé, ce sortilège ?

– Vous. Moi. La terre entière. Personne n'est innocent dans cette affaire. "


Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits...
Un suspense renversant et bouleversant.


" – Qu'est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.

– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l'essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l'un d'eux, l'un d'eux peut-être, échappe au sortilège.

Elle ferma les yeux. Il demanda encore :

– Qui l'a lancé, ce sortilège ?

– Vous. Moi. La terre entière. Personne n'est innocent dans cette affaire. "