Pardon par Jean Dardi

Pardon

Titre de livre: Pardon

Éditeur: Terra Nova

Auteur: Jean Dardi


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Pardon.pdf - 45,626 KB/Sec

Mirror [#1]: Pardon.pdf - 41,429 KB/Sec

Mirror [#2]: Pardon.pdf - 43,669 KB/Sec

Jean Dardi avec Pardon

Début des années soixante. Sur la promenade de Boulogne, les prostituées travaillent la peur au ventre. Parmi les clients, rôde celui que la presse surnomme le «  Dépeceur du Bois  » qui tue et éventre les prostituées. Subitement, la série meurtrière s’interrompt, la police respire et le mystère reste entier.

Fin 2016. Le commissaire Dell’Orso rentre précipitamment de vacances. Une jeune femme vient d’être assassinée d’une balle dans la tête. La main de la morte renferme un étrange mot griffonné  : «  Pardon  ». Plus étrange encore, l’arme du crime est un vieux Colt M1911, celui-là même qui avait été utilisé par le «  Dépeceur du Bois  ».

Le tueur aurait-t-il récidivé, 50 ans plus tard  ? Comment pourrait-il encore avoir la force de pourchasser ses victimes, de les séquestrer puis de les abattre  ? Peu vraisemblable. Et pourtant...



50 ans après, il redevient leur pire cauchemar...

Livres connexes

Début des années soixante. Sur la promenade de Boulogne, les prostituées travaillent la peur au ventre. Parmi les clients, rôde celui que la presse surnomme le «  Dépeceur du Bois  » qui tue et éventre les prostituées. Subitement, la série meurtrière s’interrompt, la police respire et le mystère reste entier.

Fin 2016. Le commissaire Dell’Orso rentre précipitamment de vacances. Une jeune femme vient d’être assassinée d’une balle dans la tête. La main de la morte renferme un étrange mot griffonné  : «  Pardon  ». Plus étrange encore, l’arme du crime est un vieux Colt M1911, celui-là même qui avait été utilisé par le «  Dépeceur du Bois  ».

Le tueur aurait-t-il récidivé, 50 ans plus tard  ? Comment pourrait-il encore avoir la force de pourchasser ses victimes, de les séquestrer puis de les abattre  ? Peu vraisemblable. Et pourtant...



50 ans après, il redevient leur pire cauchemar...Début des années soixante. Sur la promenade de Boulogne, les prostituées travaillent la peur au ventre. Parmi les clients, rôde celui que la presse surnomme le «  Dépeceur du Bois  » qui tue et éventre les prostituées. Subitement, la série meurtrière s’interrompt, la police respire et le mystère reste entier.

Fin 2016. Le commissaire Dell’Orso rentre précipitamment de vacances. Une jeune femme vient d’être assassinée d’une balle dans la tête. La main de la morte renferme un étrange mot griffonné  : «  Pardon  ». Plus étrange encore, l’arme du crime est un vieux Colt M1911, celui-là même qui avait été utilisé par le «  Dépeceur du Bois  ».

Le tueur aurait-t-il récidivé, 50 ans plus tard  ? Comment pourrait-il encore avoir la force de pourchasser ses victimes, de les séquestrer puis de les abattre  ? Peu vraisemblable. Et pourtant...



50 ans après, il redevient leur pire cauchemar...